Sélectionner une page

Chère B.,

Au nom de l'amitié qui nous unit depuis 6 ans, je prends sur moi de t'écrire, afin d'être plus "posée". Je ne voudrais pas, dans un moment de colère,
te dire des choses qui dépasseraient ma pensée, car ton amitié m'est précieuse.
Seulement, voilà, depuis quelques temps, ton attitude me cause du tort.

C'est vrai, quand j'y repense, nous avons passé de chouettes moments ensemble. Tu te souviens?
Toutes ces heures de trajets, pour aller rejoindre les potes et passer de bonnes soirées.
Les discussions, pleines de silences, pour se rendre au boulot, à moitié endormies (sisi.. tu n'étais pas plus réveillée que moi!).
Les moments de stress, pour emmener mon chien se faire opérer… tu étais là!
Les moments d'émotion, en attendant mon Chéri à la gare.. tu étais là!
Les moments de tristesse… tous ces moments-là, tu étais avec moi.

Mais voilà, pour toi, tout ceci est bien terminé, tu me fais faux bond.
On devait se retrouver, en sortant de mon rendez-vous l'autre jour, et tu devais ensuite me ramener chez moi…mais tu m'as lâchée. J'ai dû appeler mon Chéri pour qu'il vienne me chercher!!

Je me suis dit que ça venait de moi, que je ne m'occupais pas assez de toi… alors j'ai fait des efforts. Je suis venue te voir tous les deux jours, je t'ai offert des cadeaux.

Tout ceci a été vain. Tu m'as de nouveau abandonné.

Eh oui, tu n'as pas démarré. Je sais bien que tu n'es qu'une voiture… mais c'est pas une raison!!!

Alors cette fois, c'est dit, je vais te laisser à ton triste sort.
Je vais acheter une camionnette. Là!

🙂