Sélectionner une page

conquête spatiale: Nuage de Magellan par Hubble

(le nuage de Magellan, photo prise par Hubble)

Conquête spatiale: aller toujours plus loin

L’espace m’a toujours passionnée. Les planètes, les étoiles, les possibilités infinies, au-delà de l’imagination… Je vous propose aujourd’hui une rétrospective de ce fabuleux voyage de l’humanité, lorsque des rêveurs fous ont songé à l’impossible…quitter la Terre.

Les hommes dans l’espace

A la fin de la seconde guerre mondiale, deux blocs se forment. D’un côté, les Etats-Unis et les pays d’Europe de l’Ouest, de l’autre l’URSS et les pays de l’union soviétique.

Les Etats-Unis et l’URSS vont se mettre en concurrence sur de nombreux sujets, notamment la conquête spatiale. C’était à qui irait le plus loin, le plus haut, le plus vite. Les russes ont tout d’abord mené la danse, les USA restant à la place de lointain second. L’URSS envoie le premier satellite jamais lancé en octobre 1957, en orbite autour de la Terre. Fort de leur succès, les Russes lancent la sonde Luna 1 qui effectue le premier survol de la Lune…. Le premier objet envoyé au-delà de notre planète ! Et le premier humain envoyé dans l’espace est russe. Il s’agit de Youri Gagarine, en avril 1961.

Pendant ce temps, les Etats-Unis mènent leur propre programme spatial, mais restent à la traine, en subissant de nombreux revers. Le président JF Kennedy va alors faire un discours qui va marquer l’histoire. Le 12 septembre 1962, il s’adresse à la nation et dit :

« We choose to go to the Moon. We choose to go to the Moon in this decade… » (« Nous avons choisi d’aller sur la Lune. Nous avons choisi d’aller sur la Lune au cours de cette décennie… »)

Les Russes continuent leurs missions, à la barbe des Américains, et posent la première sonde sur le sol de la Lune (sonde Luna 9) en février 1966. Suivant l’orientation donnée par le président JFK, la NASA travaille à son programme Apollo. Apollo 1 est une tragédie. Un incendie se déclare dans le mode de de commande, brulant vif l’équipage. A la suite de cet évènement atroce, les missions Apollo seront sans équipage jusqu’à Apollo 7.

Conquête spatiale: empreinte pas sur la Lune

Vient le 21 juillet 1969, et Apollo 11… Neil Armstrong est le premier homme à marcher sur la Lune ! Réalisant ainsi la promesse du président Kennedy.

Le programme Apollo se poursuit, et d’autres hommes marcheront sur le satellite de la Terre. Tout semble à présent facile… mais Apollo 13 rappellera à tous que l’espace est un environnement hostile, et que les risques sont innombrables.

Plus d’info sur les missions Apollo : wikipédia,  la NASA (en anglais)

La fin de la guerre froide entre les Etats Unis et l’URSS, par l’effondrement du bloc soviétique, en même temps qu’une montée en puissance des programmes spatiaux d’autres pays, a des conséquences sur la conquête spatiale… la station spatiale internationale ou ISS (International Space Station) se profile !

Le projet, initié en 1985, commence véritablement en 1998 (début de la construction). La station, en orbite autour de la Terre, est dédiée à la recherche, notamment sur les effets de séjours prolongés dans l’espace sur le corps humain.

Plus d’info sur l’ISS (pour écouter les conversations de l’équipage, regarder la Terre vu d’en haut, ou suivre la trajectoire de la station)

 

 

Envoyer des hommes dans l’espace, c’est extraordinaire, mais pour pouvoir continuer d’explorer, toujours plus loin, il faut lancer des sondes non habitées.

 

Exploration du système solaire et au-delà

Pour pouvoir en apprendre plus et continuer la conquête spatiale encore plus loin, il faut pouvoir observer. Deux types de solutions vont être adoptés :

  • observation par télescopes
  • l’envoi de sondes

Les télescopes

Les télescopes sont des équipements d’observation perfectionnés qui permettent de voir bien au-delà de ce que l’œil nu peut percevoir, et sonder ainsi les profondeurs de l’univers.

Page Facebook du télescope géant européen

En parallèle des télescopes installés sur la Terre, la NASA avec l’ESA (Agence Spatial Européenne) va développer Hubble, un télescope en orbite autour de la Terre. Hubble est une source d’informations précieuses, et photographie galaxies, nébuleuses, étoiles lointaines… Il est opérationnel depuis 1990 et fonctionne toujours

Page Facebook de Hubble, page ESA

Les sondes spatialesConquête spatiale: panorama du système solaire

Pour observer les autres planètes du système solaire, et le Soleil lui-même, des sondes, armées d’une batterie d’instruments vont être expédiées dans l’espace.

Voici une représentation du Soleil et des planètes du système solaire. En troisième position… c’est nous 🙂

 

Le soleil

Sondes américaines Pioneer 6 à 9 (lancées entre 1965 et 1968), Helios 1 et 2, Genesis…

Ulysses, par la NASA et l’ESA, lancée en 1990, a fait 3 passages auprès du Soleil. La mission s’est terminée en 2009

Plus d’info sur le programme Pioneer : wikipedia

Plus d’info sur la sonde Ulysses : CNES

 

Mercure

Sondes américaines Mariner 10 en 1974, Messenger en 2008. Il est décidé de faire s’écraser la sonde sur la planète pour obtenir le plus d’informations possible (ce n’était pas prévu au départ). L’impact a eu lieu le 30 avril 2015 (plus d’info ici)

 

Vénus

Conquête spatiale: planète venusSondes américaines Mariner 2 en 1962, Mariner 5 et 10, Pioneer Venus Orbiteur et Multiprobe, Magellan (1990 à 1994), sondes russes Venera de 4 à 16 (la premier en 1967) avec atterrissages sur la planète

Venus Express (ESA), lancé en 2005, terminé en décembre 2014. Les découvertes faites par la sonde, sur futura-science.com

Elle a l’air jolie, toute bleue avec ses nuages, comme la Terre… mais en réalité c’est un véritable enfer ! (photo prise par la sonde Venus Express)

 

Mars

Conquête spatiale: sol mars viking 1(Photo de la sonde Viking 1)

De nombreuses missions américaines (mariner 4 en 1965 puis Mariner 6,7,9, Viking 1 en juin 1976 et Viking2, Mars Pathfinder, 2001 Mars Odyssey…) et russe (Mars 2 en 1971, Mars 5 et 6)

L’objectif de la NASA est d’envoyer des hommes vers Mars après 2030.

Plusieurs autres projets, dont Mars One, existent, dont le but est d’installer des humains sur la planète rouge… un voyage aller sans retour.

 

Comète

Lancée en mars 2004, la sonde Rosetta est dirigée vers une comète, pour l’atteindre lorsque cette dernière se rapprochera du soleil. La sonde est ‘réveillée’ en 2014 pour commencer ses observations. Rosetta ur le site du CNES

 

Jupiter

Conquête spatiale: tache rouge de jupiter par hubbleLa géante gazeuse est survolée par les sondes américaines Pioneer 10 (lancée en 1973), Pioneer 11, Voyager 1 et 2. La sonde américaine Galiléo se place en orbite en 1995 et envoie une sonde dans l’atmosphère de la planète. La mission se termine en 2003. La sonde Juno, lancée en 2011, doit atteindre Jupiter en 2016.

Plus d’info sur Galiléo

La fameuse tache rouge de Jupiter… (photo prise par Hubble)

 

Saturne

Conquête spatiale: planète Saturne Cassini(photo prise par la sonde spatiale Cassini)

Pioneer 11, Voyageur 1 et 2 en survol et Cassini (par la NASA et l’ESA) se place en orbite en 2004. Plus d’info sur Cassini,

 

Uranus et Neptune

Conquête spatiale: planète neptuneCes deux planètes sont survolées par la sonde Voyager 2. Plus d’infos sur la sonde: wikipédia

(Sonde voyager 2, Neptune)

 

 

 

 

 

Pluton

New Horizon, lancée en 2006, a survolé Pluton en juillet 2015. Plus d’infos sur la mission, sur le site de la NASA et sur Futura-science.

 

Au-delà…

Voyager 1 et 2, toujours opérationnelles, sont sorties du système solaire et continuent à envoyer des données. Le site de la NASA donne l’emplacement de ces deux sondes. Ici, des photos du système solaire, vu par Voyager 1… notre si petit soleil!

De même, après avoir observé Pluton, New Horizon se dirigie vers la ceinture de Kuiper…

 

Et vous ?

Est-ce que l’espace vous fait rêver ?

Auriez-vous aimé être astronaute ?

Suivez-vous l’actualité de l’exploration spatiale ?

Conquête spatiale: Nebuleuse du lagon par hubble

(la nébuleuse du Lagon, par Hubble)


Vous aimez ce que vous lisez ?
Restons connectés... :)
Je vous invite à aimer ma page Facebook. Merci et à bientôt.