Sélectionner une page

Dune: le plus grand livre de science-fiction de tous les temps

Dune de Frank Herbert est une saga de science-fiction en six volumes. Pour moi, le meilleur livre de SF jamais écrit… Dans cet article, je vous présente le livre et son auteur, en espérant vous donner envie  de le lire… ou de le relire!

Frank Herbert est né le 8 octobre 1920 dans l’état de Washington (Etats Unis) et est décédé le 11 février 1986, à l’âge de 65 ans. Il est l’auteur de nombreux ouvrages de SF, mais il est surtout connu les Dune.

Dune, la genèse

Oregon Dunes USA

(Les dunes de sable, dans l’Oregon. Là où tout a commencé… photo wikipédia)

En 1959, alors journaliste freelance, Franck Herbert fait des recherches concernant un programme du Département d’Agriculture visant à stabiliser les dunes de sable grâce à des plantes. En effet, les dunes, poussées par des vents forts provenant du Pacifique, se déplacent, ensevelissant tout sur leur passage. “These waves [of sand] can be every bit as devastating as a tidal wave … they’ve even caused deaths,” ( ‘Ces vagues de sable peuvent être aussi dévastatrices qu’un raz de marée… elles ont déjà tué’), écrit-il. Il est par-dessus tout fasciné par l’idée qu’il est possible de transformer un écosystème, de changer un paysage désertique hostile en un endroit verdoyant. Ainsi débute l’idée de Dune.

Après six ans d’écriture et de recherche, il achève enfin Dune. Le roman, bien plus long que les histoires de science-fiction de l’époque, est d’abord publié dans la revue Analog en deux parties, en 1963 et 1965. Par la suite, il retravaille et étoffe son texte rassemblé en un seul ouvrage, qui est rejeté par près de vingt éditeurs avant d’être finalement accepté par Chilton, une petite maison d’édition de Philadelphie. Dune remporte le prix Nebula en 1965 et le prix Hugo en 1966, mais ne remporte pas tout de suite le succès commercial. Pourtant, cinquante plus tard, le livre est considéré par beaucoup comme le plus grand roman de science-fiction, vendu à des millions d’exemplaires dans le monde.

L’histoire

(introduction du film de David Lynch)

Dune se situe dans un lointain futur, dans lequel les maisons nobles sont sous la coupe de l’empereur, qui règne sur l’ensemble de l’univers connu. Suite à des intrigues politiciennes, le duc Leto, chef de file de la maison Atreide, est forcé de quitter sa planète natale paradisiaque, Caladan, pour Arrakis. C’est une planète désertique, plus connue sous le nom de Dune. Le climat de cette planète est extrêmement hostile. L’eau est si rare et précieuse que les habitants, lorsqu’ils s’aventurent à l’extérieur, portent un distille, un vêtement spécial qui capture et recycle l’humidité du corps. Paul, le fils du duc et de sa concubine Jessica, la sorcière Bene Gesserit aux pouvoirs psychiques, est du voyage. Il a des rêves prémonitoires concernant Arrakis et Jessica espère qu’il sera l’apogée du programme génétique que sa congrégation, mène depuis des siècles.

Les ennemis jurés des Atreides, les Harkonnen, sont de sombres personnages torturent par plaisir, dirigé par le pire d’entre eux, le baron Vladimir. Les Harkonnen avaient jusqu’alors le contrôle de Dune et sont furieux de devoir l’abandonner. Cette planète, malgré son climat et sa population d’autochtones hostiles et dangereux, les fremens, est l’unique source dans la galaxie de l’Epice, appelé aussi Mélange. L’Epice accroit la durée de vie. L’Epice permet aux navigateurs de la Guilde de choisir un chemin sûr pour les vaisseaux interstellaires. Sans le Mélange, le système de communication et de transport de l’Impérium serait anéanti. L’exploitation de l’épice est dangereuse, pas uniquement à cause des tempêtes de sable et les attaques des fremens, mais en raison des vers de sable géants, long de plusieurs centaines de mètres qui parcourent le désert.

Les Harkonnens abandonnent-t-ils vraiment Dune, source d’immenses richesses, au profit de leurs ennemis ? Non, bien sûr. Pièges et traitrise attendent les Atréides. Paul et Jessica sont contraints de s’enfuir dans le désert pour sauver leurs vies. Ils parviennent à se faire accepter par les fremens, qui voient en lui le messie tant attendu. L’est-il vraiment ? Parviendra-t-il à reprendre Dune aux Harkonnens ?

Paul Atreide- film Dune David Lynch

(Photo du film. Allstar/UNIVERSAL)

Dune, une saga en six volumes et un film

La publication de Dune ouvre de nouvelles portes à Franck Herbert. De 1969 à 1972, il travaille comme rédacteur pour la section éducation du journal Seattle Post-Intelligencer et comme maître de conférence à l’unversité de Washington. En 1972, il travaille au Viet Nam et au Pakistan comme consultant en écologie. En 1973, il est directeur-photographe pour le show télévisé The Tillers.

Pendant les années 70 et 80, il profite d’un succès commercial considérable en tant qu’auteur. Il écrit de nombreux livres où il met en avant ses idées écologiques et philosophiques. Il poursuit le cycle de Dune qui comportera finalement six volumes.

En 1984, l’année où est publié Les Hérétiques de Dune (l’avant dernier tome de la saga écrit par Frank Herbert), Herbert qui assiste à l’adaptation au cinéma de Dune par David Lynch. Malgré de fortes attentes, une production à gros budget et une distribution incluant plusieurs stars hollywoodiennes, le film est dans l’ensemble mal accueilli par la critique aux États-Unis. En revanche, il connaît le succès en Europe et au Japon.

Personnellement, je trouve que cette adaptation est simplement magnifique, qui retranscrit l’atmosphère du livre. La musique du film, par Toto, est tout simplement envoutante. La présence de Sting, jeune, ne gâche rien…Pourtant, tous ceux que je connais qui ont vu le film sans avoir lu le livre, n’ont pas tout apprécié. Il y a eu également une série. Plus longue, elle explique beaucoup plus de choses, reprend les dialogues tels qu’ils sont dans le livre. J’avoue ne pas avoir accroché, je ne retrouve pas l’atmosphère.

Le film

La série

Frank Herbert publie en 1985 La Maison des Mères, dernier volume du cycle de Dune qu’il écrira, bien qu’une suite ait été prévue. Le 11 février 1986, il décède à l’âge de 65 ans.

frank Herbert Dune

Un livre qui a inspiré les plus grands

Une planète désertique, un empereur despote, une congrégation de personnes avec des pouvoirs psychiques… ça ne vous rappelle rien ?

D’un côté Arrakis, Shadam IV, le Bene Gesserit… de l’autre Tatouine, l’Empereur, les Jedi…

Oui oui, je suis bien en train de dire que l’univers Stars Wars doit beaucoup à Dune. Mais c’est mon livre préféré, le meilleur livre de tous les temps, en toute objectivité bien entendu 🙂

Les livres de Dune de Frank Herbert

  1. Dune
  2. Le Messie de Dune
  3. Les enfants de Dune
  4. L’Empereur-Dieu de Dune
  5. Les Hérétiques de Dune
  6. La Maison des Mères.

Mon avis: Toute la série est à lire 🙂

Les livres de Brian Herbert et Kevin J.Anderson

Brian Herbert, le fils de Frank, avec Kevin J.Anderson, ont publié d’autres livres dans l’univers de Dune, avec plus ou moins de bonheur, de mon point de vue. Dans l’ordre chronologique de l’histoire (pas l’ordre de publication)

Dune, la génèse

Mon avis : bien, à la deuxième lecture. A la première j’attendais de retrouver l’esprit, l’atmosphère de Dune, et ils n’y sont pas. En revanche, l’histoire donne des explications sur l’origine de la haine entre Harkonnen et Atréides, et les origines de la maison Corrino

Dune, les origines

Mon avis : les deux premiers tomes sont réussis. Bien rythmé (mieux que Dune, la genèse). Il est cependant bien d’avoir lu la trilogie précédente, pour bien appréhender les personnages. J’attends le troisième tome avec impatience

Avant Dune

Mon avis : Vraiment très bien ! L’esprit de Dune est là. A la fois de l’action, et une présentation de la psychologie des personnages, qui va les amener vers ce qu’ils seront, dans Dune.

Ensuite se placent les livres de Franck Herbert, puis:

Après Dune

Mon avis : le premier tome, pourquoi pas, mais le deuxième est vraiment décevant. Je suis sûre de ne jamais le relire. Il faut dire que j’attendais beaucoup de cette conclusion de la saga. Je dirais qu’Il vaut mieux rester sur La maison des mères, comme fin de la série.

Autre livres sur Dune

Et vous?

  • êtes-vous un inconditionnel de Dune?
  • quel est votre livre de SF préféré?

 

 

Crédits :

Cet article est largement inspiré de cet article du Guardian (en anglais), et de la page Wikipédia sur Frank Herbert.


Vous aimez ce que vous lisez ?
Restons connectés... :)
Je vous invite à aimer ma page Facebook. Merci et à bientôt.