Sélectionner une page

livres de survie pour chien

Le véto, mon pire ennemi

Salut à toi !

Je ne prends pas souvent la plume, mais aujourd’hui, je ne peux pas me taire. Je veux absolument de te parler d’un être abominable, un tortionnaire. Oui, un monstre, et je pèse mes mots.

Tout a commencé parce que je boitais un peu. Certes, ce n’était pas agréable, mais je m’en sortais très bien tout seul. Et il a fallu qu’on m’emmène là-bas. Chez le vétérinaire. Un mec soi-disant payé pour me soigner. Me soigner, moi ! Mais je n’en ai nul besoin. A deux ans, 90 kg, un poil soyeux, des dents sans tartre, je vais on ne peut mieux.

Cet individu s’est approché de moi et a voulu regarder mon genou. Nan, mais oh, il se prend pour qui celui-là ? Ça vous plairait vous, que quelqu’un vous touche là où vous avez mal ? « Le joli toutou, il va se laisser faire gentiment, hein ? »

Mouhahaha.

Tu rêves éveillé mon gars. Et hop, je me retourne et je lui lance mon regard de braise. Il a peur, et il fait bien.

Je croyais m’en être débarrassé. Tu parles ! On m’attache dans une pièce bizarre. Plein d’odeurs étranges, de gens qui s’approchent de moi. « Quel beau chien ! ». Vas-y, viens, tu vas voir comme j’ai de belles dents! Je suis un chien de garde, et je me garde moi-même avant tout.

Les tortures ont commencé. Le véto m’a piqué avec ses aiguilles et je me suis senti très mal. J’avais envie de dormir, mais pas question. Il ne m’aura pas comme ça, je suis très résistant à la douleur. Essaie de me piquer encore pour voir ! Il veut absolument me mettre un truc sur la patte. Manque de chance pour lui, c’est juste à côté de mon magnifique sourire. Héhéhé.

D’un coup, le trou noir. Je me réveille dans une cage, il fait froid. Je n’ai jamais été dans une cage ! Qu’est-ce que je fais là ? Où est mon humaine ? Elle m’a abandonné, traitresse ! J’ai un drôle de truc autour du cou, c’est très pénible. Et ma patte ? Que lui est-il arrivé ? Elle est toute bizarre, je ne peux plus la bouger. Elle est entourée d’un bidule qui colle, que je ne peux pas enlever à cause de ce fichu truc autour de moi.

M’en fous, je vais leur en faire voir de toutes les couleurs. Ta bouffe dégueu ? J’en veux pas. Tu veux entrer dans la cage ? Je m’assois contre la porte. Tu veux me toucher ? Je grogne. Et autant vous dire que je suis d’humeur massacrante.

Tiens, la voilà ! Finalement, mon humaine est venue me chercher. Elle culpabilise de m’avoir laissé là, je le vois bien. Tu vas en baver toi aussi… Allez, donne-moi mes croquettes à la main. Ouais, bien sûr que je pourrai les manger dans ma gamelle… mais je n’ai pas envie.

Ah, enfin, tu vas m’enlever ce truc sur ma patte. Tu en mets un temps, ma pauvre fille ! Tu n’es pas douée. Et le truc blanc, là, pourquoi je dois le garder ? Et pourquoi je n’ai pas le droit d’aller jouer dehors comme d’habitude ?

Nan mais c’est pas vrai !! J’hallucine ! Le revoilà !! Le véto veut contrôler ma plaie ! Tu rigoles ou quoi ? Même pas en rêve tu m’approches. Même sur trois pattes je suis plus rapide que toi, espèce de, espèce de… truc bipède !

Tu es devenu officiellement mon pire ennemi. La vengeance est un plat qui se mange froid. Et j’ai une de ces mémoires, mon gars…


Vous aimez ce que vous lisez ?
Restons connectés... :)
Je vous invite à aimer ma page Facebook. Merci et à bientôt.