Sélectionner une page

chiot berger du caucase

Rien qu’une vie ordinaire

J’avais pensé faire un article de fond, au sujet de l’ingérence et de l’indifférence… mais cela attendra. Un autre jour. L’énergie me manque, les mots aussi.

Aujourd’hui, ce n’est qu’un jour comme les autres.

Le temps est gris bien sûr, mais les gens que j’aime et moi sommes en vie. Alors bien sûr je sais que tous mes amis ne vont pas nécessairement très bien, qu’ils ont chacun leurs soucis, mais ils sont toujours là. Ma famille va bien, même si l’on se voit de loin en loin. Les enfants grandissent, font des bêtises, rendent chèvre leurs parents. Les adultes travaillent, pour certains, sont au chômage pour d’autres, mais ça va bien, merci.

Une vie ordinaire.

Il fait froid dehors, mais la douce chaleur du poêle me réconforte. J’ai un toit sans trou qui me protège des intempéries. Dehors, la campagne est calme. Alors bien sûr les gens se plaignent du temps, des élections-qui-de-toute-façon-ne-changeront-rien, de cet aéroport qui n’en finit pas de ne pas se construire/ qui n’en finit pas d’être abandonné (rayer la mention inutile), du chômage et de la crise, de leur pessimisme permanent et inamovible… mais ça va bien, merci.

Un vendredi normal.

Une réunion téléphonique, des mails, un bureau, un ordinateur, un chien qui ronfle à mes pieds. Alors bien sûr la chaudière vient de nous lâcher, et ce n’est pas les commandes qu’on n’a pas enregistré cette semaine qui vont pouvoir la payer, et la conjoncture actuelle… mais ça va bien, merci.

Rien que très banal.

Je pars sur Paris retrouver des amis et nous passerons une bonne soirée. C’est une sortie prévue de longue date, tout le monde a hâte d’y être. Je suis très contente rien qu’à l’idée.

Parce que j’ai la chance d’avoir une vie ordinaire.

Tous les êtres humains de la planète ne peuvent pas en dire autant.

(Photo: mon chien lorsqu’il était petit)


Vous aimez ce que vous lisez ?
Restons connectés... :)
Je vous invite à aimer ma page Facebook. Merci et à bientôt.