Sélectionner une page

 

 

En voilà un préjugé !! 😉

Je lis beaucoup d’articles sur les blogs en ce moment concernant les préjugés, la plupart pour dénoncer des situations mettant en scène une personne ayant des préjugés. L’article dénonce alors le comportement de la personne, la méprise souvent, l’insulte parfois.

Et je m’interroge.

Petite mise en situation.

A: « Nan mais, les gens aux yeux verts, tous des sales voleurs!! »

B: « Tu dis n’importe quoi! C’est un préjugé! »

A: « Tous ceux que j’ai rencontré étaient des voleurs, alors , non ce n’est pas un préjugé. Toi par exemple… »

B: « Tu es un c… de penser ça. De toute façon ,les gens comme toi, ils ne savent pas réflechir »

A: « Ah ouai??? Et c’est quoi, les gens comme moi? »

B: »Les gens qui vivent à la campagne. Vous êtes des bouseux, c’est tout, jamais sorti de votre bled »

A » Je t’em…erdes! »

B: « C’est bien ce que je dis, tu es un c… »

Dans cet échange, non seulement B n’a pas convaincu A, mais en plus, il réagit à un préjugé… par un autre.

Je crois que tout le monde a des préjugés… moi compris, bien sûr. De par notre éducation, notre vécu… et sans en avoir conscience, évidemment.

Je me dis que, pour les préjugés qui me concernent, quelqu’un qui réagirait comme l’a fait B., en m’agressant, me renforcerait dans mes convictions. Par principe. Et si on a des paroles méprisantes, voire insultantes, et a fortiori en public… Ca ne va rien arranger. Au contraire. J’aimerai que l’on me dise, gentiment, sans me juger, que telle ou telle idée que je viens d’évoquer est un préjugé.

Par exemple « C’est  vrai qu’il existe des gens aux yeux verts voleurs », « mais ce n’est pas une généralité. Regarde par exemple Machin… »

Je ne dis pas qu’on pourra effacer ainsi tous les préjugés, on n’est pas chez les Bisounours… mais si une personne a la capacité de prendre du recul par rapport à ce qu’elle pense… lui dire posément, ça aidera. Forcément.

Essayer aussi de voir ce qu’il y a derrière un préjugé:

-une idée répétée parce qu’entendue des dizaines de fois, sans qu’on y ait vraiment réfléchi. (un peu dans le genre ‘légende urbaine’)

– une peur (J’ai peur de perdre mon boulot, de ne plus pouvoir nourrir ma famille… et ‘ces gens-là’ peuvent me voler mon boulot)

– une croyance (On m’a appris que ce comportement/ces personnes, c’est Mal. C’est le ‘référent spirituel’ qui le dit)

– une idéologie

– etc….

… et s’occuper de la cause du préjugé… qui n’est qu’une conséquence, après tout.

Je n’occulte pas le fait qu’un préjugé peut faire mal. Très mal. Se sentir exclu, rejeté à cause de son sexe/sa couleur de peau/sa religion/son âge/son apparence/ son orientation sexuelle/… (et j’en passe), c’est terrible.

Une fois, lors qu’un entretien d’embauche, on m’a dit « Oui, oui.. vous avez un super CV, toutes les qualifications requises… mais voilà… vous êtes une femme »… puis, deux entretiens plus tard … »Voilà, on a l’impression que vous votez pour tel parti, alors… on voudrait être sûr, avant de vous embaucher »…. Cette entreprise mérite la palme du préjugé! J’ai eu envie de hurler devant tant d’injustice.

Ma petite expérience m’a montré à quel point un préjugé fait souffrir, et fait naître un sentiment de rage. Je ne nie pas cela… je dis juste que, pour lutter contre les préjugés, être agressif, dire que tout les gens qui ont telle idée sont des c…, c’est répondre à un préjugé par un autre, et que ça n’aide pas.

 

Qu’en pensez-vous?